Patinage - PIèce de théâtre

Patinage

Pièce pour 4 acteurs.trices / 5 personnages

(Création saison 21-22 – MeS : Nelson-Rafaell MADEL)

Résumé : Confrontée à la disparition de son fils – probablement dans les émeutes en cours dans la ville – MOM perd pied. Elle boit, ne dort presque plus, mange mal, parle toute seule, invective sa fille ou la télévision. Sa fille, qui, chaque jour, vient s’occuper d’elle et assiste impuissante à la dérive de sa mère. MOM n’a qu’un plaisir : le patinage artistique. Mais, le jour du réveillon, les programmes sont déplacés à cause d’une allocution du président qui veut remettre de l’ordre dans le pays. 
MOM est furieuse, elle s’insurge. Soudain, elle voit surgir dans son salon une patineuse célèbre, puis le président de la république lui-même. La patineuse ressemble fort à sa fille tandis que le président a les traits de son ex-mari. MOM se révolte : où est son fils ? Pourquoi dérange-t-on les programmes télé ? Pourquoi ces violences policières et ces jeunes en colère ? Elle prévient : elle a des choses à dire. Elle menace : elle va se lever de ce canapé et prendre les choses en mains… 

Extrait :

RéVEILLON
Salon.

MOM
Ça glisse. Ça glisse. Ça glisse… Je dis pas ça parce que c’est sur de la glace. 
Je sais que c’est ridicule. À mon âge. Mais, je ne peux pas m’en empêcher. Je crois que c’est une des plus belles choses… Oui. Une parfaite image de… Un homme. Une femme. Les caméras du monde entier. Les applaudissements. Trois minutes de mouvements parfaitement effectués sous le regard des juges. La main qui cherche l’autre. La tête qui se tourne. Un saut. Une pirouette. Les jambes enlacées. L’effort à grande vitesse sur la glace. En équilibre. Le froid, le souffle, les battements. La pause finale. La sueur. L’attente. La victoire ou l’échec. Les larmes et la douleur. Oui : la douleur. Le verdict tombe : 9,2 – 9,3 – 8,9 – 9,2. Mais je ne suis pas la seule, oh ! Non. Sinon ça fait longtemps qu’on n’en verrait plus à la télévision. C’est vrai ! Prenez par exemple, le billard, ça ne passe pratiquement jamais. Je n’ai rien contre, non, c’est très bien. Je suppose. Mais ce n’est pas aussi beau. Le patinage c’est hors du temps. D’ailleurs les costumes n’ont pas vraiment changé en trente ans. Les musiques non plus. Certaines choses ne changent pas. C’est bien. 

Entre la Fille. Elle s’affaire près de la mère, ramasse, range, nettoie puis sort. Patinage.

MOM
Une année, une patineuse à complètement perdu la tête. Dans la nuit elle est allée casser les deux jambes de sa concurrente. Inimaginable, ça. Tu te lèves le matin et tu te dis : aujourd’hui, cette salope, je lui casse les deux jambes. Mais je comprends. Tu as 17 ans et tout ce que tu connais de la vie c’est le froid et les lames. Ton seul objectif : être la meilleure. Personne sur mon passage, sinon, je te pète les genoux. C’est fou. C’est arrivé la même nuit où mon mari m’a quittée en me laissant mon fils et ma fille sur les bras. Comme ça ! Hop ! Disparu du jour au lendemain…